Musée de l’Hospice Saint-Roch

Découvrez les belles collections de Cécile Reims et Fred Deux

Présentation de la structure

Reconnu par la qualité de son architecture et de ses collections, le musée d’Issoudun séduit aussi par l’alliance de l’ancien et du contemporain. Citons parmi ses œuvres remarquables les deux sculptures monumentales des Arbres de Jessé situés dans la chapelle gothique de l’hospice, ainsi que son apothicairerie du XVIIe s. visible depuis la cour et le jardin de simples. De l’archéologie aux Beaux-arts, en passant par la médecine, les arts extra-européens, l’art nouveau et un clavecin (XVIIe s.), ses riches collections surprennent par leur diversité. Une salle évoquant l’intimité de la maison des artistes Cécile Reims et Fred Deux présente leurs réalisations avec des dessins, gravures, livres, sculptures, ainsi que leurs objets extra-européens.

Informations pratiques

Adresse : Rue de l’Hospice Saint-Roch 36100 ISSOUDUN
Mail : musee@issoudun.fr
Tèl : 02 97 52 77 95
Instagram : @museehospicesaintroch
Site Web : www. museeissoudun.tv

Présentation du projet pour le printemps du dessin

  • Exposition de la collection de Cécile Reims et Fred Deux : du 10 février au 29 décembre 2024

Le Musée de l’Hospice Saint-Roch a ouvert depuis 2002 une salle permanente exclusivement dédiée à la collection du couple d’artistes Cécile Reims et Fred Deux. L’importance du fonds, constitué par un enrichissement régulier d’achats et surtout de leurs diverses donations au fil des expositions successives depuis 1989, permet de présenter chaque année une nouvelle sélection de dessins et de gravures des artistes, au milieu des livres, des sculptures extra-européennes qui peuplaient leur demeure.

Pour commémorer le centenaire de la naissance de Fred Deux nous présentons cette année 2024, un ensemble d’œuvres de 1948 à 2011, représentatif de ses soixante-cinq années de création, depuis ses premiers pastels et craies nourris de son admiration pour Paul Klee, ses premières « traces », taches de peintures, ses minutieuses encres à la plume, ses grands crayons et aquarelles, fruits de son introspection permanente en quête du dessin, tout en privilégiant ses œuvres autobiographiques telles que La Gana, le Retable du 17 rue Notre-Dame, ses Autoportraits, mais aussi ses objets – assemblages, insolites, méconnus, uniques dans les collections publiques.

  • Présentation d’une quarantaine d’œuvres (dessins, encres, lithographies) d’Henri Michaux (1899-1984) issues des collections du musée : du 10 février au 29 décembre 2024