Cité de l’architecture

Cité de l'architecture et du patrimoine

Paris

Ateliers-stages autour de l’exposition «Jean Tschumi architecte »                     Du 12 mai au 19 septembre 2021

> Ateliers de dessin en ligne (mars - avril 2021)

Avec les intervenantes Aga Werner et Delphine Priollaud-Stoclet

> Stage de dessin Capturer l’espace en valeurs et en couleurs à l’aquarelle avec Marion Rivolier (8-9 mai 2021)

Un stage d'aquarelle, directement au pinceau, avec Marion Rivolier, peintre, scénographe et membre active des Urban Sketchers Paris.

Ce stage invite à saisir un lieu par la couleur. En prenant le temps d’analyser l’espace, de le décomposer, les participants cherchent à en comprendre la profondeur, les ombres, les lumières et les couleurs. Directement au pinceau, à l’aquarelle, sans esquisse préalable, ils l’expriment en larges masses de valeurs et de mélanges colorés plutôt que par la ligne et le contour. À travers une série d’exercices et d’expérimentations, ils s'essayent à synthétiser et capturer l’espace complexe des collections de la Cité.

> Stage de dessin Détourner la ville : dessiner, expérimenter à la manière de "Kinshasa" avec Lucas Ribeyron (juin 2021)

Un stage pendant lequel Lucas Ribeyron, dessinateur et sérigraphe, invite les participants à diverses expérimentations plastiques et à envisager le dessin sous un angle contemporain, sans carcan, tout en abordant les fondamentaux.

Par l’exploration des œuvres de l’exposition Kinshasa Chroniques, les participants découvrent l’énergie créatrice, le pouvoir d’adaptation et d’appropriation de la ville de la part des artistes kinois. En s’appuyant sur leurs démarches faites de récupération, de réemploi et de détournement des matériaux, ils questionnent leur propre représentation de la ville par des expérimentations plastiques variées : grâce à des échantillons de matières récupérés (tissus, emballages, éponges…), ils s’essaient à différentes techniques tel que le frottage et le pochoir ou à inventer leurs nouveaux outils de dessin. Dans des allers-retours entre l’exposition et l’atelier, ils s’interrogent tous ensemble aux sens des images, à la manière de transcender la ville et d’en faire un laboratoire d’expérimentation.
Un weekend pour dessiner en pensant l'art comme résilience dans l’adversité.

Atelier_dessin_en_ligne_web_(c)Citedelarchitecture

© Cité de l'architecture & du patrimoine - Atelier dessin en ligne

LR3_(c)LucasRibeyron

© Cité de l'architecture & du patrimoine - Lucas Ribeyron

Informations pratiques

Cité de l'architecture
1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75116 Paris
Tel. 02 31 85 69 73
dsi@citechaillot.fr.

www.citedelarchitecture.fr

Cité de l’architecture et du patrimoine, Denys Vinson 2020.

Cité de l’architecture et du patrimoine, Denys Vinson 2020

cap_nborel-045

Cité de l'architecture

Présentation de la Cité de l'architecture et du patrimoine

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu'à 21h

Tarifs

8 € / 6 €

EN 2020

Atelier-stage autour de l’exposition «Trésors de l’Albertina»                         Du 13 novembre 2019 au 14 mars 2020

> Samedi et dimanche 22 et 23 février 2020

Stage d’aquarelle Comprendre et exprimer l'échelle monumentale, en valeurs et en couleurs avec Marion Rivolier

> Samedi 7 mars 2020

Cours de dessin dans l’exposition Trésors de l’Albertina avec Sophie Lambert

visuel_avec_droits_c_marionrivolier_21x60hd2

© Cité de l'architecture & du patrimoine - Marion Rivolier

Les artistes :

Marion Rivolier

Peintre et scénographe, elle a passé son enfance et son adolescence à découvrir les techniques de dessin et de peinture, à copier des peintres japonais ou italiens et à explorer les corps, l’espace et le mouvement. Licenciée d’Arts Plastiques en 1996 puis étudiante à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs la même année, elle y a découvert la scénographie, art de l’espace, discipline en parfaite adéquation avec son travail de peintre dans lequel elle fait dialoguer les corps en mouvement et l’espace. Depuis, elle alterne entre peinture, conception de décors de théâtre et scénographie d’expositions et enseignement. Ce qui l’intéresse le plus est de saisir le mouvement et la lumière sur le vif. L’aquarelle est pour elle le medium le plus riche et réactif car elle permet de passer d’une couleur intense à une transparence absolue. Elle se laisse surprendre par le pigment qui se dilue dans l’eau, eau qui est souvent peu maîtrisable ! L’aquarelle permet de saisir très rapidement la lumière, la couleur et le mouvement d’un lieu ou d’une action. Cela fait une quinzaine d’années qu’elle se déplace toujours avec son carnet, au quotidien ou en voyage. Il est le témoin de son regard.

Sophie Lambert

Sophie Lambert est artiste plasticienne, professeur de dessin d’art à Sèvres - Cité de la céramique et à la Ville de Paris. Elle intervient au Musée national Picasso Paris, plaçant au cœur des ateliers qu’elle conçoit ou anime, l’expression et les processus créatifs. Elle a enseigné le croquis perspectif à l’École nationale supérieure d’architecture de la ville et des territoires. Son travail artistique, exposé régulièrement, questionne le sensible ; elle privilégie des moyens simples d’expérimentation et de réflexion à travers le dessin, la couleur, la photographie ou l’installation. L’Alliance française de Venise lui consacre une exposition personnelle en 2015 ; en 2016, elle crée une installation lumineuse et sonore dans la cours d’honneur des Archives Nationales, pour Nuit Blanche, à Paris.

Gilles Ronin

Architecte, Gilles Ronin a eu une activité libérale, marquée par des réalisations privées ou d’équipements publics à la suite de concours, à Paris et en province. Il a parallèlement mené une carrière de professeur dans différentes écoles d’architecture à Paris, et à Paris-Malaquais jusqu’à sa retraite. Ayant toujours eu une prédilection pour le dessin, il a organisé l’enseignement du dessin d’architecture dans cette école.
Fondateur de l’Atelier du Pélican à Paris, il est aussi auteur d’ouvrages sur le croquis d’architecture et la perspective, dont : « Dessiner des projets d’aménagements » et le « Dessin en perspective à main levée ».